Une bonne et une mauvaise nouvelle

Une bonne et une mauvaise nouvelle concernant les parties des Leafs.

Commençons par la mauvaise: chaque bonne chose à une fin. La Ligue nationale a malheureusement décidé d’appliquer plus strictement le « blackout » régional concernant la diffusion des matches des Leafs à l’Est d’une ligne imaginaire allant de Kingston à Petawawa.

Ainsi, depuis la semaine dernière, le signal de Sportsnet Ontario est bloqué et remplacé par celui de Sportsnet East lors de la diffusion des parties de Toronto. Les langues sales diront que c’est depuis que les Senators perdent et qu’ils ont lancé la serviette pour les séries que leurs matches doivent être imposés aux téléspectateurs de leur soi-disant marché régional, tel que déterminé par la LNH. Autrement dit, les grands spécialistes au siège social de la ligue à New York ont décidé que vous devez voir uniquement les parties des Senators ou du Canadien à moins de trouver une alternative. Le pire est que leur définition des marchés régionaux est aussi farfelue que bien d’autres de leurs décisions, dont l’éternel problème de l’arbitrage.

Il y a des choses plutôt compréhensibles comme le Manitoba qui est devenu le marché régional des Jets de Winnipeg, plutôt que d’être la cour arrière des Flames de Calgary et des Oilers d’Edmonton. La ligne se situe à la frontière du Manitoba et de la Saskatchewan, car la municipalité de Moosomin est partagée entre Winnipeg, Calgary et Edmonton.

Et il y en a d’autres plus douteuses. Aussi ironique que ça peut l’être Plattsburgh,NY appartient au marché régional des Devils, Islanders, Rangers et des Sabres, tandis que Burlington, VT est dans l’antre des Bruins, même si c’est deux villes sont à moins d’une heure de route de Montréal. Il semble que le fait qu’elles soient situées aux États-Unis a priorité sur la proximité géographique. Pourtant à part d’être dans deux états différents, on peut sans hésiter dire que Plattsburgh et Burlington soient pratiquement situées à proximité l’une de l’autre et qu’elles sont quand même dans deux marchés régionaux différents et tous deux plus éloignés que celui de Montréal?

Et qu’en est-il d’Ottawa et de Montréal? Peu importe qu’on soit plus proche de Montréal ou d’Ottawa, (excluant le corridor de l’autoroute 417), l’une de ces deux villes est située au moins à deux heures de route plus loin que l’autre agglomération. C’est à dire le double de la distance entre Montréal vis à vis de Burlington et Plattsburgh. Pourtant, Ottawa et Montréal partagent le même marché régional en raison des contrats de télévision où Sportsnet East qui couvre principalement les Senators et agit aussi comme station Sportsnet régionale locale pour le territoire plus proche de Montréal.

A l’Ouest d’Ottawa, les Senators et les Leafs partagent pourtant une bonne partie du terrirtoire allant au Sud de Kingston jusqu’à Cobourg.`brDe l’autre côté, rappelons que Thunder Bay, situés à une douzaine d’heure de route de Winnipeg et de Toronto a accès aux deux marchés. Il semble que la proximité géographique n’a plus d’importance dans ce cas-là non plus, car Ottawa-Toronto est une distance pouvant se faire en 4 heures, tandis que Toronto-Thunder Bay-Winnipeg prend huit fois plus de temps et Thunder Bay est à cheval entre le marché des Leafs et des Jets. Et on ne parlera pas des limites entre le marché des Leafs versus celui des Sabres et des Red Wings.

Quelle solution reste-t-il pour l’essentiel des régions où vivent les francophones au Canada? Bien sûr, il y a subir la mauvaise foi des réseaux francophones qui en n’ont que pour le CH et parfois les Sens quand les Leafs jouent contre ces clubs, sinon il faudra surveiller les parties des Bleus et blancs quand elles seront à TSN et à CBC.

Les autres solutions? Accepter de payer 50 dollars pour le reste de la saison écourtée pou les suivre sur NGL Gamecenter Live ou NHL Center Ice, se contenter de les écouter en ligne et à la radio (Sportsnet 590 The Fan et The Leafs Nation Radio Network) ou suivre le déroulement sur les médias sociaux, sinon il faudra se rendre au ACC ou chez vos amis et bars préférés à l’Ouest de Kingston.

La bonne nouvelle? Les Leafs connaissent présentement leur meilleur saison depuis le lockout précédent celui de cette année et sont en route pour enfin faire les séries! Croisons-nous  les doigts…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*