Brian Burke n’est plus le directeur-général

Les Maple Leafs ont pris le monde du hockey par surprise aujourd’hui en annonçant que Brian Burke n’est plus directeur-gérant du club et qu’il est remplacé par Dave Nonis qui occupait le même poste avec le club-école des Marlies dans la Ligue américaine. Il devient ainsi le 14e directeur-gérant de l’histoire du club.

La décision de relever Brian Burke des opérations hockey a été prise par le conseil d’administration des propriétaires (BCE, Rogers Communications et Larry Tanenbaum) de la formation torontoise et ces derniers refusent présentement les entrevues avec les médias, Il a été annoncé que Burke restera toutefois au sein du club pour partager son expertise comme conseiller senior. Il occupait ce poste depuis 2008 quand il a remplacé Cliff Fletcher qui detenait ce poste de façon intérimaire.

Dave Nonis, originaire de la région de Vancouver, a connu du succès avec l’Université du Maine dans la NCAA et a joué un an au hockey professionnel au Danemark. Il est surtout reconnu pour avoir pris également la place de Burke comme directeur-gérant des Canucks. Pendant les trois ans qu’il a occupé ce poste, Nonis a été responsable pour la transaction qui a amené le gardien Roberto Luongo de Floride à Vancouver. Il est intéressant de noter que ce même gardien est au coeur d’intenses rumeurs l’échangeant de Vancouver où il évolue toujours vers les Leafs.

Nonis est en bons termes avec Burke, car après avoir passé de directeur des opérations hockey et de vice-président senior des Canucks à directeur-gérant de la concession; il a rejoint Burke à Anaheim où ce dernier était directeur-gérant depuis son congédiement de Vancouver. En 2008, il quitte son poste de conseiller spécial des opérations hockey à Anaheim pour suivre Burke à Toronto et devenir Vice-président senior et directeur des opérations hockey des Leafs.

Pour sa part, Brian Burke a commencé sa carrière dans la LNH en 1987 quand il est devenu directeur des opérations hockey des Canucks. En 1993, il quitte Vancouver pour Harford où il est devenu directeur-gérant des Whalers pendant une saison avant d’aller à New York occuper le poste de vice-président exécutif et directeur des opérations hockey de la Ligue. C’est en 1998 qu’il retourne à Vancouver pour devenir directeur-gérant et commence à travailler avec Dave Nonis.

La fiche de Burke au sein des Leafs a pratiquement une moyenne de .500 (129-135-42), mais le club s’est classé 30e au nombre des buts alloués, 30e en infériorité numérique, 26e en jeu de puissance et a manqué les séries à chaque année. Les Leafs sont aussi le seul club à ne pas avoir accèder aux séries depuis le lockout précédent en 2004-05. C’est également sous son règne que la formation a procédé à des transactions importantes qui ont permis d’acquérir les services de Dion Phaneuf (Calgary) et de Phil Kessel (Boston). L’arrivée de ce dernier fait encore jaser, car les critiques de Burke jugent que le prix de l’échange a été trop élévé et que les choix de repêchage transigés par Leafs ont permis aux Bruins d’aller chercher Tyler Seguin, Dougie Hamilton et Jared Knight. Il est aussi celui qui fait signé l’agent libre Mike Komisarek avec le club pour 5 ans.

Tout comme les analystes, les partisans et le reste du monde du hockey, la décision de changer de directeur-général entre la fin du lockout et le premier match de la saison écourté a pris les joueurs par surprise. Peu s’attendait à un tel « timing » pour une telle annonce. « Nous n’avons fait le travail correctement la saison dernière et maintenant c’est lui qui en paye le prix. Évidemment, ce n’est pas agréable pour aucun de nous. », a déclaré Joffrey Lupul.

Selon Mark Spector du réseau de télévision Sportsnet, ce congédiement pourrait avoir été causé par « le refus de Burke de vouloir transiger pour Luengo à Vancouver [qui] aurait été la goutte qui a fait déborder le vase« .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*